punaises de lit paris

Punaises de lit : comment s’en débarrasser ?

Vous avez été piqué pendant la nuit ?
En vous réveillant, vous avez des boutons dont vous ne comprenez pas l’origine ?
Vous retrouvez des petites traces noires ou des tâches de sang sur votre matelas ou vos draps ?

Vous êtes peut être victime d’une invasion de punaises de lit. Ce nuisible piqueur dont les adultes ont la taille d’un pépin de pomme, est hématophage : il se nourrit de sang humain. La punaise a tendance à fuir la lumière et à se cacher de jour (on la dit lucifuge), ce qui la rend difficile à détecter. C’est donc la nuit qu’elles sont actives et qu’elles causent des dégâts en piquant l’homme.

Si vous soupçonnez une infestation de votre logement par des punaises, voici les étapes que nous vous conseillons de suivre pour vous en débarrasser :

Connaître la punaise ou puce de lit, pour mieux la combattre

La punaise de lit est visible à l’œil nu et a un corps ovale et aplati qui lui a donné son nom de « punaise ». C’est grâce à cette hauteur très faible qu’elle peut se glisser dans des espaces aussi fins qu’une carte de crédit. La moindre fissure dans un meuble, un parquet ou dans un mur devient pour elle un abri pour se cacher. Aucun intérieur n’est épargné dès lors que l’homme y séjourne : appartements, hôtels, crèches, maisons de retraite, avions, bateaux de croisière…
De couleur claire lorsqu’elle est jeune, l’adulte fonce et devient brun rouge et rayé.

cycles de vie punaise de lit
Les différents stades du cycle de vie des punaises de lit – Cliquez pour zoomer

La punaise dont durée de vie peut aller jusqu’à un an a appris à se protéger : faire la morte quand on la voit, très bien se cacher et se déplacer rapidement… Elle pond n’importe où et à plusieurs endroits différents ce qui la rend difficile à éradiquer.


Une vidéo au microscope qui filme la trompe qui permet à la punaise de piquer

Comment viennent les punaises de lit ?

La punaise n’a pas d’ailes et donc ne vole pas. Elle peut se déplacer rapidement, mais préfère se cacher lorsqu’elle le peut. En trouver chez soi n’a pas de rapport avec l’hygiène des lieux, de très beaux palaces en sont également victimes.
Le plus souvent, elle est transportée d’un lieu à un autre par l’homme lui même. Dans sa valise en revenant d’un voyage, dans le manteau d’un ami qui a des punaises et nous rend visite… La démocratisation des voyages, y compris avec les Etats-Unis et le Canada qui sont fortement infestés, a contribué à la diffusion de ce nuisible en France. Les locations de courte durée très en vogue dans les grandes villes touristiques sont aussi une source de brassage de personnes qui par leurs déplacements favorisent aussi ceux des punaises de lit.

Punaise de litL’hygiène n’a absolument rien à voir avec l’arrivée de punaises de lit, il ne faut pas éprouver de honte

En avoir n’est pas une honte, il ne faut donc pas hésiter à faire appel à un professionnel à la moindre alerte, pour en limiter la propagation. Voir même à faire de la prévention dans les espaces de vie à risque comme les hôtels.
Si la punaise de lit apprécie les lieux fréquentés par l’homme… c’est qu’elle s’en nourrit !

Depuis quelques années, on assiste à un retour en force des punaises de lit en Europe et en France, conséquence fâcheuse de la mondialisation et de la démocratisation des voyages en masse qui favorisent leur diffusion à travers le monde. Nous avons fait une étude statistique rapide sur l’évolution du degré de diffusion de ce nuisible en France et par région, à lire ici.

Le voisinage peut-il être la source d’une arrivée de punaises ?

C’est une question et une problématique souvent soulevées. La punaise ne connaît pas les limites d’un appartement. Donc si vous avez un ou plusieurs voisins qui ont des punaises, elles peuvent très bien se déplacer et infester votre intérieur. C’est un point important parce que si l’ensemble des appartements touchés ne sont pas traités sérieusement, le risque de récidive sera élevé.

Comment détecter la présence de punaises de lit ?

Il faut tout d’abord distinguer les indices, des moyens de détection de la punaise.

Les indices les plus courants

Les traces sur votre literie : vous pouvez retrouver des petites tâches de sang, mais aussi des taches sombres comme sur la photo ci-dessous, qui sont en réalité les déjections caractéristiques des punaises. Il est à noter que ces traces peuvent se retrouver sur les draps, le matelas (bien vérifier les coutures), mais aussi sur le sommier du lit en lui même.

Taches lit punaises
Les traces des déjections typiques des punaises

Les piqûres : A ce niveau, nous ne sommes pas tous égaux. Certains auront des boutons, voir des allergies importantes avec plaques rouges… et d’autres n’auront pas de réaction dermatologiques du tout. On peut donc ne pas s’en rendre compte parce qu’elle injecte une dose de salive anesthésiante lors de son repas de sang. Mais clairement, les piqûres et boutons sont un indice fort d’une invasion, voici à quoi ces boutons ressemblent :

piqûres de punaises
Les piqûres de punaises de lit – Cliquez pour zoomer © Parasystem

La vision de punaises : si vous voyez l’insecte et que vous avez un doute sur le fait que ce soit une punaise, n’hésitez pas à nous envoyer une photo pour confirmation.

Les moyens de détection

La tendance de la puce de lit à se cacher et à ne sortir que de nuit, nous complique la tâche pour être sur de sa présence. Il y a alors deux moyens principaux de savoir si vous êtes victimes de punaises :

  1. La détection canine : depuis plusieurs années, nous avons découvert la capacité des chiens à détecter l’odeur des punaises de lit vivante, quelque soit leur stade d’évolution : depuis l’oeuf, au stade adulte. Certains dresseurs se sont spécialisés dans la détection des punaises par des chiens. Fiable à 95% lorsque le couple « maître – chien » est bien entraîné, la détection canine a de nombreux avantages : elle est assez rapide (donc elle ne monopolise pas la ou les pièces trop longtemps), elle est discrète (important pour les établissements hôteliers), elle peut détecter des punaises inaccessibles à l’homme : dans un interupteur, sous le parquet de votre chambre, dans les recoins de la structure de vos lits… et encore une fois elle est très fiable. Nous conseillons clairement d’utiliser cette méthode de détection.
  2. La détection manuelle : il s’agit de scruter à la main, à l’aide d’une lampe, tous les recoins de la literie et des pièces potentiellement infestées. Cette méthode peut être longue, et il est assez facile de passer à côté d’une punaise cachée dans un live, ou derrière les plinthes…

Attention à la rapidité d’action

Au début du problème, il peut y avoir une ou deux puces introduites, ce qui trompe souvent la vigilance de l’homme. La punaise va pondre de 2 à 5 oeufs par jour, et le dévloppement est lent : pendant 1 mois environ. Mais tout d’un coup, leur nombre explose et en voici la raison :
Dès que les premières éclosions arrivent à leur maturité sexuelle, le développement du groupe devient alors exponentiel, et on passe d’une centaine d’individus à plusieurs dizaines de milliers en 6 mois si la situation n’est pas prise en main.

Dans la lutte antiparasitaire contre les punaises, il faut agir au plus vite pour contenir le problème

traitement punaises de lit
Traiter rapidement votre problème de punaises pour optimiser vos chances de réussite © Parasystem

Quels sont les traitements efficaces ?

Il existe deux grandes familles de traitements anti-punaises, qu’il ne faut pas opposer parce qu’ils peuvent parfaitement être complémentaires :

  1. Les traitement chimiques : une solution aqueuse d’insecticide est pulvérisée par un professionnel agréé.
  2. Les traitement mécaniques : utilisent la sensibilité des punaises aux températures extrêmes, qu’elles soient très chaudes ou très froides. On peut aussi utiliser de la diatomite, dont on parlera un peu plus bas.

Une étape cruciale : le protocole de préparation au traitement

Pour être efficace, un traitement doit être préparé au préalable. Ce protocole n’est pas évident à suivre à la lettre, mais plus il le sera, et plus vos chances de désinfestation seront importantes.

protocole anti punaises
Le protocole de préparation avant traitement est contraignant mais nécessaire pour réussir la désinsectisation © Parasystem

Nous ne pouvons pas décrire ce protocole de manière exhaustive ici, mais nous en donnons quelques aspects. Pour plus d’information, n’hésitez pas à nous contacter en cliquant-ici.

  • Il va falloir passer vos textiles au chaud ou au froid, soit par une congélation à -20°C pendant 3 jours, soit par passage en machine à laver à 60°C
  • Mettre les éléments traités dans des grands sacs hermétiquement fermés.
  • Aspirer le sol méticuleusement et jeter le sac (qui pourrait contenir des punaises)
  • Aspirer la literie et la démonter : draps, sommier… en cas d’infestation importante, une congélation professionnelle peut être nécesaire.
  • Vider les meubles et les éloigner des murs pour laisser un passage lors du traitement. Les livres, DVD… peuvent être passés à la congélation

Les conseils personnalisés à votre situation étant les meilleurs, contactez-nous afin de préparer au mieux votre intérieur et vos affaires à la décontamination.

Un élément primordial : la rémanence du traitement

On entend par « rémanence », le durée active d’une méthode de traitement. Le fait que les punaises se cachent beaucoup implique qu’il faut pouvoir être efficace sur une durée assez importante. C’est le cas des produits chimiques déposés sur les surfaces de vos pièces : murs, sols… Et grâce à la rémanence du produit, lorsque la ou les punaises sortiront, leur corps entrera en contact avec le produit qui les tuera (attention, ce n’est pas immédiat, même si c’est assez rapide).

Traitements chimiques, mécaniques et biologiques

Si l’arrivée des punaises est très récente, ce qui n’est pas évident à savoir, les traitements mécaniques par la congélation et le chaud, peuvent être efficaces. On peut utiliser le Cimex eradicator qui utilise la vapeur sèche pour traiter les textiles, les lits …

L’appareil à vapeur sèche « Cimex eradicator » utilise la sensibilité des punaises au chaud pour les éliminer

Mais avec un traitement mécanique, si on passe à côté de punaises ou d’oeufs cachés, le problème pourrait resurgir. Et il n’y a rien de pire que les traitements inefficaces à répétition. Donc le plus souvent, le traitement optimal couplera du chimique (avec minimum deux passages pour tuer les punaises à naître), du mécanique avec la congélation des textiles, canapés de valeur (difficiles à traiter). Faites appel à un spécialiste pour optimiser vos chances de réussite et vous faire conseiller correctement.

Les traitement chimiques doivent être faits par des professionnels qui sauront vous communiquer toutes les précautions à prendre, selon votre situation (animaux domestiques, aquarium, plantes, personnes sensibles comme les personnes âgées ou les femmes enceintes), afin que le traitement soit efficace et sans danger.

La terre de diatomée

Il s’agit d’un traitement mécanique et donc biologique qui utilise la diatomite : composée d’algues microscopiques fossilisés, des microparticules tranchantes vont se déposer sur le corps de la punaise et la blesser pour enfin tuer le parasite. Nous pensons que ce type de traitement a une efficacité modérée.
La diatomite se présente sous la forme de poudre, qui sera à étaler un peu partout pour que les punaises s’en enduisent (pieds des lits, des meubles…). Il faudra faire attention aux taches qu’elle peut provoquer sur les sols (retours de clients qui ont eu du mal à faire partir ces taches), mais aussi à une exposition prolongée la nuit dans votre chambre et à côté de votre lit, parce que les particules de la poudre peuvent être mises en suspension et les respirer n’est pas très bon.

Les pièges à phéromones

Après plusieurs tests effectués, nous constatons qu’ils sont assez efficaces. Le produit actif va attirer les punaises et aura un double effet positif : faire sortir les punaises de leur cachette est exactement ce qu’on recherche après un traitement chimique, pour qu’elles s’enduisent de produit et en meurent, mais aussi permettra d’attraper sur le piège collant quelques punaises.

piège phéromones
Les pièges à phéromones anti-punaises, présente aussi l’intérêt de les faire sortir © Parasystem

Les effets sur la santé physique et mentale de l’homme

On suspecte fortement que la punaise ait des impacts au niveau de l’insomnie, de l’anxiété et de la santé mentale des hommes qui en sont victimes. Des allergies de plus en plus fréquentes sont diagnostiquées par les médecins. Les piqûres peuvent provoquer des démangeaisons, et certaines personnes développent des sortes d’urticaires voir dans des cas rares des œdèmes de Quincke.

Est ce que la punaise de lit transmet des maladies ?

Fort heureusement, pour le moment, les punaises de lit ne transmettent pas de maladies, virus ou bactéries. La santé publique s’inquiète également de l’utilisation de produits nocifs par des non professionnels. Les erreurs de manipulation, de dosage, le non respect des préconisations… peuvent avoir des conséquences fâcheuses sur la santé des habitants. Donc faîtes confiance à un professionnels agréé pour vous conseiller et débarrasser de ces nuisibles.

Comment m’assurer que je n’ai plus de punaises après les traitements ?

La première « preuve » de la disparition des punaises est le fait de ne plus de faire piquer. Mais ça peut ne pas être suffisant vu qu’une punaise pourrait théoriquement se cacher et ne pas se nourrir pendant jusqu’à un an !
Donc si vous souhaitez vous assurer de l’efficacité du traitement, vous pouvez procéder à une détection canine post-traitement qui vous certifiera l’éradication parfaite des punaises.

Si vous souhaitez en savoir plus notre équipe, n’hésitez pas à consulter notre page « Qui sommes-nous ? »
PARASYSTEM – 12, rue Mandar – 75002 PARIS

Regardez notre intervention à l’émission « La matinale » de France 5 consacrée aux punaises de lit

Nous participons régulièrement à des émissions télé afin d’informer le plus grand nombre sur les meilleurs moyens d’éradiquer les différents types de nuisibles, et en l’occurrence, les punaises de lit :