egouts de paris

Les égouts et les rats de Paris

Paris est une ville dense (plus de 2000 habitants/m2), ce qui explique entre autres le fait qu’elle puisse être sale. Que ce soit les touristes ou les Parisiens eux-mêmes, tous se plaignent des déchets et de la pollution dans la ville. Pendant que la saleté gagne du terrain, la population de rats croit elle aussi de plus en plus. Les actions en dératisation à Paris sont donc de plus en plus nécessaires afin de réguler les populations de rongeurs.

Ces rongeurs qui courent les rues et se nourrissent dans les poubelles sont le cauchemar de nombreuses parisiens. Plusieurs questions se posent par rapport à ces rats : pourquoi les opérations de dératisation semblent inefficaces face à ces rats des égouts ? Comment lutter contre l’accroissement de leur nombre ? Est ce que les rats ont une utilité concernant la gestion des déchets de la ville de Paris ?

Pour éclaircir le sujet, nous vous dévoilons quelques points essentiels sur les rats des égouts de Paris.

Qu’appelle-t-on « rats d’égout » ?

Pour avoir une image assez concrète du rat d’égout, référez-vous au dessin animé « Ratatouille ». Cependant, dans la vraie vie, cette espèce de rongeur ne cuisine pas une ratatouille époustouflante. Au contraire, elle grignote tout ce qui lui passe sous la dent.

Néanmoins, le dessin animé a montré un fait réel, les rats vivent en colonie et passent leur temps à chercher de la nourriture. Le rat d’égout, aussi nommé rat brun, rat gris ou surmulot représente une espèce de rat d’origine asiatique. Elle arriva en Europe au début du XVIe siècle.

Pour survivre, le surmulot préfère les endroits humides et sombres, comme les égouts. Ils optent souvent pour un trou près de leurs sources d’alimentation. Le rat d’égout est de couleur brun grisâtre par-dessus et blanc crème par-dessous. Sa queue possède également la même variance de couleurs. Il pèse environ 200 à 450 g. Vous pouvez facilement le reconnaître par son museau épais.

Les égouts de paris, leur histoire, leur utilité

Avant l’an 1200, les égouts en tant qu’instrument d’assainissement n’étaient que pure théorie. A partir de cette année, Philippe Auguste, roi à l’époque, transforma les rues de Paris en pavés. Il eut également l’idée de mettre en place quelques systèmes d’évacuations simples. En 1320, un égout reliant la rue Montmartre au ruisseau de Ménilmontant fut construit. Les égouts de Paris actuels prirent vie lors de l’époque haussmannienne.

Grâce à l’aide de l’ingénieur Eugène Belgrand, ils mirent en place une véritable ville sous la ville de Paris par le biais des égouts. Il existe dans ses infrastructures des branchements particuliers pour chaque immeuble parisien. Comme au-dessus, une rue est inscrite à chaque angle et les adresses sont aussi inscrites sur les conducteurs. Cela permet une meilleure orientation sous terre.

Les égouts de Paris ont été construits à la base pour l’évacuation de l’eau de pluie et des eaux usées de tous les bâtiments de la ville. Aujourd’hui, ils abritent également les réseaux d’approvisionnement en eau potable et non potable de Paris. Les égouts de Paris atteignent à présent plus de 2500 km.

Devenus véritable patrimoine parisien, la visite des égouts est désormais possible. En une heure, le public découvre une partie des galeries.
Des salles et des couloirs ont même été aménagés afin d’exposer des maquettes et des engins.

Pourquoi les égouts de Paris abritent des rats depuis toujours ?

L’évolution des égouts de Paris s’est effectuée lentement entre l’an 1200 et l’arrivée du préfet Haussmann. Cela a favorisé l’implantation des rongeurs dans les infrastructures.

L’environnement a toujours été favorable au développement des rats. Plus il a été rénové, plus les rats s’y sont sentis à l’aise. Les égouts sont des endroits humides et obscurs. Ce qui fait d’eux un lieu d’habitation adéquat pour les rats.

Il faut aussi noter que les égoûts Parisiens ne sont pas bétonnés, ce qui permet aux rats d’y creuser leurs terriers. Certaines villes comme Monaco, Zürich ou Levallois Perret ont bétonné leurs égouts et ont mené une politique contre les déchets en ville, ce qui leur a permis de faire baisser sérieusement les populations de rats. Néanmoins, ce type de travaux et les coûts qu’ils engendreraient ne sont pas envisageables dans une ville telle que Paris.

Quel est le rôle des rats dans les égouts Parisiens ?

On compte plus de 3 millions de rats à Paris, ça fait beaucoup oui mais il faut savoir que ces rongeurs ont également une utilité puisqu’ils réduisent la quantité de déchets dans les égouts. Ils contribuent donc d’une certaine façon à l’assainissement de la ville.

La WWF stipule que les rats consomment 800 tonnes de déchets par jour, ce qui représente la quantité de déchets produite par l’homme.

Par an, cela équivaut à un nettoyage de 292 000 tonnes d’ordures effectué par ces rongeurs.

Par ailleurs, en vivant dans les égouts, les rats consomment les déchets coincés dans les conduits et évite ainsi qu’ils soient bouchés. Ils jouent donc un rôle important dans le bon fonctionnement des égouts de Paris.

Comment limiter donc leur déplacement des égouts à la surface ?

La première solution pour éviter la prolifération des rats demeure le civisme de la population parisienne. Evitez de jeter vos déchets sur la voie publique, mettez les dans les poubelles prévues à cet effet.

Les dératiseurs en charge de réguler les populations de Rats dans les égouts pourraient également adopter des actions plus ciblées vers les espaces proches des sources d’alimentation en surface. En effet, les rats ne sont pas répartis uniformément dans les égouts, mais leurs populations se concentrent plus aux endroits proches des sources de nourriture. Et comme ils doivent consommer environ 10% de leur poids quotidiennement, ils s’installent toujours proche des sources d’alimentation et d’eau. Les actions en dératisation doivent donc prendre en considération ce paramètre pour renforcer leur efficacité.